Démarrer ou arrêter la musique

LE FONCTIONNEMENT D'UN EMBRAYAGE

   

Une voiture radio commandée, contrairement à une voiture "réelle de la vraie vie", ne fonctionne pas avec des disques d'embrayage.

L'embrayage classique des modèles réduits de moteurs thermiques est un système d'embrayage centrifuge.
L'embrayage est commandé par la vitesse de l'arbre du vilebrequin du moteur.
Sous l'effet de la force centrifuge, les masselottes s'éloignent de l'axe de rotation et viennent appuyer progressivement la cloche d'embrayage.
La couronne de transmission est alors entraînée par les dents de la cloche et le véhicule se déplace.

Le système d'embrayage est composé :

  • d'un volant moteur,
  • de masselottes,
  • de ressorts,
  • de roulements,
  • d'une cloche d'embrayage,
  • d'une ou plusieurs rondelles d'épaisseur,
  • d'un écrou de fixation de l'ensemble,
  • d'une vis à son extrémité, en bout d'arbre du vilebrequin du moteur.

Conseils AMI9 :

Lorsqu'un embrayage est correctement ajusté, le véhicule (Piste ou Tout Terrain) doit pouvoir rester immobile au ralenti et sans caler, moteur en marche bien sûr !
Pareil, si on retient l'auto en l'air, toujours au ralenti, les roues ne doivent pas tourner.
À l'accélération, l'embrayage ne doit pas "cirer" exagérément et la montée en puissance doit se faire de manière progressive.

Embrayage avec 2 masselottes

Lorsque l'on démonte l'embrayage d'un moteur thermique on compte 2 ou 3 masselottes suivant les modèles.
  • Le système à deux masselottes est plutôt employé sur certaines voitures de loisir.
Un ressort de type "annulaire" (de la forme d'un anneau) entoure les 2 masselottes.
Inconvénients :
En plus d'être fragile, il se détend assez vite, il colle, et il n'est pas réglable.

Embrayage trois points

L'embrayage 3 points est probablement le plus répandu et le plus utilisé en auto modélisme thermique.
3 points, 3 masselottes, 3 ressorts !

Il existe deux types d'embrayages trois points équipés de ressorts (en épingle) :
  • avec des masselottes en nylon (ou téflon) chargé de particules de carbone,
  • avec des masselottes en aluminium.

Les masselottes carbones (réputées pour durer assez longtemps) procureront plus de souplesse moteur. L'embrayage sera progressif, plus "doux".

Tandis que les masselottes en aluminium, libéreront le caractère agressif du moteur. Elles donneront un maximum de puissance à bas régime et à chaque accélération sur un circuit . L'embrayage sera plus violent, plus "vif", plus "sportif".
Malheureusement, non seulement les masselottes en aluminium usent la cloche par l'intérieur, mais en plus,
elles détériorent plus rapidement les roulements de cloche !

Les masselottes et les ressorts


La réaction de l'embrayage dépend du poids, de la matière et des ressorts de rappel.

Les masselottes légères entrent tard en contact avec la surface interne de la cloche d'embrayage (On dit qu'elles ""collent tard").
Le moteur prend alors davantage de tours avant que la voiture n'embraye, l'auto devient plus nerveuse.

A l'inverse, plus les masselottes seront lourdes et plus l'embrayage va "coller plus tôt".
Le moteur va apparaître plus doux, la voiture sera plus facile à piloter, plus facile à maîtriser.

Le rôle des ressorts d'embrayage est de permettre aux masselottes de revenir au neutre après une accélération, lorsque le moteur revient au ralenti.

La force du rappel des masselottes va donc dépendre de leur dureté et de leur type.

Les ressorts en épingle

Pour modifier le comportement de l'embrayage on peut jouer sur la section des ressorts.

La section des ressorts en épingle va déterminer la dureté de l'embrayage.
  • Les ressorts à 0,9 mm sont souples. Les masselottes vont "coller" très tôt à la cloche, cela va favoriser un embrayage souple et progressif (utilisation plus facile sur piste glissante).
  • Les ressorts à 1 mm sont moyens (ou polyvalents). C'est l'embrayage "standard", on met ces ressorts dans la plupart des cas (et on ajuste ensuite selon les conditions).
  • Les ressorts à 1,10 mm sont durs. Les masselottes vont "coller" très tard à la cloche, cela va favoriser un embrayage plus puissant et plus vif (utilisation plutôt sur piste collante ou dans la boue).

Conseils AMI9 :

Vérifier les masselottes :

Lorsque l'embrayage montre des signes de fatigue ou que vous avez l'impression que quelque chose ne va pas, démontez et vérifiez !
Assurez-vous que les masselottes peuvent tourner librement autour de leurs axes respectifs. Si les trous de fixation se sont ovalisés par exemple,
Passez un foret dans les trous pour rendre possible la rotation sans accroche.
Si vous utilisez une mini perceuse, maintenez bien les masselottes et "percez" bien droit afin d'éviter d'endommager encore plus les masselottes !
Il peut y avoir également un surplus de matière (due à l'usure) qui s'est accumulée et qui empêche les masselottes de s'écarter convenablement.
Enlevez l'excédent de matière avec un cutter pour redonner une nouvelle jeunesse à votre embrayage.

Les masselottes en aluminium ne peuvent pas s'arracher ou se vriller autour de leurs axes.
C'est pour cela qu'on les utilise de plus en plus, en compétition Tout Terrain.
Pour conserver l'embrayage avec des masselottes en aluminium plus longtemps, montez une cloche renforcée.

Copyright © AMI9 Juillet 2011. Tous droits réservés.Dernière mise à jour :
mardi 11 mars 2014
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Contact ami9@sfr.fr