Démarrer ou arrêter la musique

Comment choisir sa bougie ? 

   

La bougie est l'organe essentiel d'un moteur thermique.
C'est grâce à elle que la combustion du mélange air/méthanol/nitrométhane/huile peut se faire à chaque fois que le piston arrive au point haut (Compression).
Il existe plusieurs modèles de bougies selon : la cylindrée, 2 temps et 4 temps, usage et régime du moteur, le taux en nitrométhane du carburant, la forme de la culasse et du piston, le réglage de la richesse du carburateur, la température extérieure, le refroidissement du moteur, le % en huile du carburant …….
C'est un peu compliqué de choisir une bougie, d'autant plus qu'il n'existe pas d'uniformisation des indices de chauffe de la part des constructeurs... Chacun tente d'imposer sa propre normalisation au détriment des utilisateurs... Ce petit chapitre pourra, je l'espère vous guider dans votre choix.

La bougie, comment ça fonctionne ?

Cliquez pour agrandir l'imageLe filament de la bougie est chauffé par le courant électrique du glow starter (ou chauffe bougie) sous 1,2 volt,1,5 volt ou 2 volts. En plus de la tension, l'alimentation doit être capable de donner une intensité de 1 à 3 Ampères selon le type de bougie utilisée.
Lorsque la température est atteinte, le filament devient incandescent et il peut alors enflammer le mélange hautement inflammable comprimé dans le cylindre.
La combustion de ce mélange air/méthanol/nitro méthane/huile repousse le piston et entraîne la rotation du vilebrequin. Le moteur démarre.
Lorsque vous enlevez le chauffe bougie, le filament n'est plus alimenté en courant.
La bougie est maintenue incandescente par les combustions successives du carburant pendant le cycle du fonctionnement du moteur.
Bien qu'hyper résistant (il est fait en platine ou en alliage platine/iridium (90/10 %), il demeure fragile du fait de son énorme sollicitation : Le filament est réchauffé par la combustion et refroidi durant les phases d'admission du mélange et durant la compression à raison de 200 fois par seconde à 12 000 tours/minute !
Sa température de fusion est de 1540° C.

Conseils AMI9 :

Ne dépassez jamais les 2 volts sous peine de voir la bougie se griller, en direct LIVE ! !
Un Accu Ni-Cd de 1,2 volt est largement suffisant pour alimenter en courant la bougie, mais vous pouvez utiliser une source d'alimentation électronique réglable ou un élément de batterie en plomb de 2 volts maximum. Les données préconisées par les constructeurs  pour une utilisation optimale des bougies sont de 1,5 volt.

En dehors d'une tension trop élevée, les autres raisons pour lesquelles une bougie peut fondre sont les suivantes :
  • surchauffe du moteur,
  • tuyau d'échappement trop court,
  • compression excessive, 
  • pourcentage de nitrométhane trop fort,
  • présence d'éléments étrangers dans le moteur (limailles de fer provenant de l'usinage, filament de la bougie que vous venez de remplacer)

Choix de la bougie

Cliquez pour agrandir l'image
Il existe plusieurs indices de bougies numérotées suivant les marques des fabricants.
Plus le chiffre est petit et plus la bougie est chaude , plus le chiffre est grand et plus la bougie est froide .
Bougie Chaude > 3 4 5 6 7 8 9 < Bougie Froide
C'est comme les hameçons pour la pêche, plus le chiffre est faible, plus gros est l'hameçon, plus le chiffre est gros plus petit est l'hameçon ! Quant à la taille du poisson ? Plus tu pédales moins vite, moins tu avances plus vite... Et qui gagnera le Tour de France ?
N'importe quoi ! Muhahahaha ! (Un peu d'humour ça ne fait pas de mal !)

Reprenons le fil...
Donc, plus l'indice est élevé et plus la bougie est dite “froide”, c'est à dire qu'elle va moins chauffer.

Pour fonctionner convenablement, les bougies froides ont besoin d'une forte chaleur de combustion (taux de nitrométhane élevé) et d'une forte intensité de courant (1,6 A à 2,5 A).
Les bougies chaudes, quant à elles, rougissent facilement même avec un faible taux de nitrométhane et avec une intensité de courant modéré (0,5 A à 1 A).

On utilise une bougie chaude pour les bas régimes et les faibles taux en nitrométhane et une bougie froide pour les hauts régimes et les forts taux en nitrométhane.

En fonction de la température extérieure, de la cylindrée et de la teneur en nitrométhane du carburant utilisé, les indices pour un même moteur seront élevés en été, et plus faibles en hiver.

Il existe 2 types de bougie : Standard et Turbo et elles peuvent être à culot court ou à culot long.

Exemple :
les indices préconisés pour les bougies sont :
  • Pour les moteurs Buggys 3,5 cc (type 21) utilisés avec 25 % de nitrométhane : bougie N° 6 ou 7
  • Pour les moteurs Pistes 3,5 cc (type 21) utilisés avec 25 % de nitrométhane :  bougie N° 6 ou 7 ou Turbo N° 6 ou 7
  • Pour les moteurs Pistes et Trucks 2,1cc (type 12) et 2,5 cc (type 15) utilisés avec 16 % de nitrométhane : bougie N° 5 ou 6
La bougie doit bien sûr toujours être montée avec sa rondelle en cuivre qui fait office de joint d'étanchéité.
Cliquez pour agrandir l'image

Bougie turbo



La chambre de combustion de la bougie Turbo a été optimisée pour favoriser le rendement de la combustion du carburant.
La bougie turbo est de forme conique pour "épouser" la demi-sphère de la culasse (chambre dite à effet “Squish”) et n'a pas de joint d'étanchéité .
On ne peut utiliser cette bougie que si la culasse est équipée d'un insert (c'est la partie où vient se visser la bougie) spécial Turbo.

Avantage : La bougie turbo donne de meilleures performances .
Inconvénients : Le moteur chauffe plus (environ 10°C) et la consommation est légèrement supérieure qu'avec une bougie standard. 

Les bougies Turbo sont autorisées en compétition depuis 2004.

Symptômes et remèdes pour avoir un moteur au top 

Cliquez pour agrandir l'imageQuand vous enlevez le chauffe bougie au ralenti, le régime du moteur baisse :
  • Soit vous avez besoin d'une bougie plus chaude ou alors,
  • il faut plus de nitrométhane dans le mélange.
Comment savoir si votre bougie est trop froide ?
  • le moteur a beaucoup de mal à démarrer,
  • le moteur ne tient pas le ralenti ou est instable,
  • lors de l'accélération l'engin s'engorge et cale,
  • le moteur ne prend pas les tours,
  • arrêt du moteur par manque d'allumage.

Si votre moteur a tendance à beaucoup "pétarader ou ratatouiller" :
  • vous utilisez certainement une bougie qui est trop chaude,
  • ou alors il faut moins de nitrométhane dans le carburant.
Comment reconnaître que votre bougie est trop chaude ?
  • le moteur chauffe très vite,
  • au ralenti, le moteur vibre anormalement ;
  • le filament de la bougie casse assez rapidement.

Conseils AMI9 :

Le chauffe bougie ou l'alimentation extérieure se branche dès que l'on sent que le carburant a franchi le carburateur et est arrivé dans le cylindre.
L'alimentation est débranchée dès que le moteur atteint un régime stable entre 5 et 20 secondes.
Dans 90% des cas, si votre moteur est réglé ou à peu près réglé et que le moteur cale immédiatement après avoir retiré le chauffe bougie, votre bougie doit être changée.
Si votre moteur a tendance à chauffer, vous pouvez tenter de réguler quelque peu la température du moteur en jouant avec les indices des bougies, et en augmentant le taux de nitrométhane du carburant.
Le modéliste prévoyant a toujours dans sa boite à outils plusieurs bougies de modèles différents, de façon à obtenir le meilleur rendement moteur et faciliter les réglages et le pilotage du modèle réduit.

Analyse de la carburation en fonction de l'état de la bougie

Cliquez pour agrandir l'imageTout comme sur les motos ou les voitures, (les vrais !) les bougies, lors du démontage, donnent de très intéressants renseignements sur l'état de santé du moteur. Pour pouvoir allumer rapidement le moteur, une bougie doit être le plus propre possible. Comme on ne peut pas la nettoyer (comme on pourrait le faire sur l'électrode d'une "vraie" bougie à essence), il faut s'assurer que la couleur et l'état du filament soient proches du neuf : brillant, chromé. En fonctionnant, il se dégrade avec le temps et change de couleur et les différentes teintes que l'on peut voir sur ce filament nous donnent des indications sur le réglage de la carburation :
  • Si le réglage du moteur est bon : le filament doit être brillant, chromé, proche de l'état d'origine.
  • Si le réglage est gras : le filament est noir, calaminé.
  • Si le réglage est trop sec : le filament est gris clair, gris mat, il y a sûrement surchauffe et danger de casse moteur. Le réglage de la carburation est trop pauvre, il faut rouvrir immédiatement la vis de richesse du pointeau d'essence.

Si le filament de la bougie est déformé, style "queue en tire-bouchon" : le moteur est trop comprimé.
Il existe deux manières pour éviter ce désagrément :
  • Soit le carburant que vous utilisez est trop fort en pourcentage de nitrométhane, il suffit de baisser ce pourcentage ;
  • Soit vous devrez rajouter des joints de décompression sous la culasse pour faire chuter le taux de compression dans le cylindre.

En général, la durée de vie d'une bougie varie de quelques heures à plus d'un an mais, une bougie (même neuve) peut griller sans raison.

Conseils AMI9 :

AMI9 vous invite à vérifier régulièrement l'état de votre bougie, avant que le filament ne se désintègre à l'intérieur du cylindre moteur, avec d'importants dégâts à la clé.
Si vous avez le moindre doute quant à son état, il ne faut pas hésiter à en changer. Il vaut mieux remplacer la bougie encrassée par une neuve plutôt que de tenter de la nettoyer.
Pour mettre toutes les chances de son côté afin de ne pas griller de la bougie à tout va,  il faut :
  • effectuer un bon réglage de la carburation : ne pas hésiter à rectifier les vis de réglage si on sent que le moteur ne tourne pas rond !
  • utiliser le bon type de carburant préconisé pour votre cylindrée : ne prenez pas du carburant au pourcentage de nitrométhane trop faible, ça fait chauffer le moteur.
Si vous suivez ces conseils, vous pourrez profiter de votre moteur pendant des heures et des heures... 

Quelques indices de quelques marques...

Cliquez pour agrandir l'imageBougies RB Products : 5 indices standards, 3 indices turbo :
Bougie Standard No.4 : très chaudes
Bougie Standard No.5 : chaudes
Bougie Standard No.6 : normales
Bougie Standard No.7 : froides 
Bougie Standard No.8 : très froides
Turbo N°6 : chaude
Turbo N°7 : normale
Turbo N°8 : froide
Bougies ROSSI : 9 indices standards, 3 indices turbo :
R1 - Très chaude : pour des moteurs jusqu'à 2.5 cc
R2 - Chaude : pour des moteurs jusqu'à 3.5 cc
R3 - Médium : pour des moteurs de 3.5 cc à 6 cc
R4 - Froide : pour des moteurs de 6 cc à 10 cc
R5 - Très froide : passe généralement aux moteurs de 4.5 cc à 10 cc
R6 - Froide : Pour des moteurs de 10 cc à 13 cc
R7 - Froide : pour des moteurs de 13 cc à 15 cc
R8 - Très froide : pour des moteurs de 15 cc à 30 cc
RFS -Pour les moteurs 4 temps
Turbo gold froide
Turbo gold médium
Turbo gold très froide
Bougies NOVAROSSI : 13 indices standards, 7 indices turbo :
Bougies Standards "Off Road" et "On Road" pour modèles 1/10ème :

C1S : bougie Ultra Chaude
C2S : bougie Extra Chaude
C3S : bougie Très Chaude
C4S : bougie Chaude
Bougies Standards "Off Road" et "On Road" pour modèles 1/8ème :
C5S : bougie Médium utilisée avec moins de 25 % de nitrométhane à température ambiante de 0 à 10 °C
C6S : bougie Froide utilisée avec 25 % de nitrométhane à température ambiante de 10 à 30 °C
C7S : bougie Très Froide utilisée avec plus de 25 % de nitrométhane à température ambiante de 30 à 40 °C
C8S : bougie Extra Froide spéciale utilisée avec plus de 25 % de nitrométhane
C9S : bougie Ultra Froide spéciale utilisée avec plus de 25 % de nitrométhane
Bougies Standards or "Off Road" :
C4G : bougie or Chaude
C5G : bougie or Médium utilisée à température ambiante de 0 à 15 °C
C6G : bougie or Froide utilisée à température ambiante de 10 à 30 °C
C7G : bougie or Très Froide utilisée à température ambiante de 30 à 40 °C
Bougies Turbo "On Road" :
C5TGF : bougie or pour modèle 1/10èmetempérature ambiante de 0 à 15 °C
C6TGF : bougie or pour modèle 1/10èmetempérature ambiante de 10 à 25 °C
C7TGF : bougie or pour modèle 1/10èmetempérature ambiante de 30 à 40 °C
                bougie or pour modèle 1/8èmetempérature ambiante de 0 à 15 °C
C8TGH : bougie or pour modèle 1/8èmetempérature ambiante de 10 à 40 °C
Bougies Turbo "Off Road" :
C5TGC : bougie or pour modèle 1/8èmetempérature ambiante de 0 à 10 °C
C6TGC : bougie or pour modèle 1/8èmetempérature ambiante de 10 à 25 °C
C7TGC : bougie or pour modèle 1/8èmetempérature ambiante de 25 à 40 °C
Bougies KYOSHO :
GS15-R
N°3 : bougie standard chaude
N°4 : Spéciale
N°5 : bougie standard froide
N°7 : Spéciale

Comme vous le voyez, ce n'est pas simple de s'y retrouver à travers ces quelques marques... Il en existe de nombreuses autres !
Vivement une normalisation !

Ce qu'il faut retenir :
Les bougies chaudes et médiums conviennent plutôt aux petites cylindrées :1,5 à 3,5 cc utilisées pour un régime moteur inférieur à 11 000 T/min avec du carburant avec un taux de nitrométhane à 10%, à température extérieure inférieure à 25°  :
Avantages :
Le démarrage est facile, le moteur tient bien le ralenti
Inconvénients :
Fragilité au survoltage et aux hauts régimes, risque de griller la bougie en vitesse de pointe moteur, la carburation est souvent pauvre pour tenter d'améliorer les performances.

Les bougies froides sont plutôt associées aux moteurs de cylindrées supérieures à 4,5 cc pour un régime moteur élevé, utilisées avec un taux de nitrométhane supérieur à 20%, pour une température extérieure supérieure à 25°,
Avantages :
Les bougies sont plus résistantes dans les conditions extrêmes.
Inconvénients :
La chauffe au démarrage est plus forte (plus d'intensité et plus de tension), le ralenti est plus difficile à obtenir.

LES BOUGIES

Copyright © AMI9 Juillet 2011. Tous droits réservés.Dernière mise à jour :
mardi 11 mars 2014
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Contact ami9@sfr.fr